Historique de la section Tir à l’Arc de l’Union de la Jeunesse de Rochefort & Longvilliers : Extrait des Archives de la Compagnie.


Novembre 1978

René Méder rencontre Monsieur Vaugrenard chez lui à Rochefort, pour discuter de Tir à l’Arc et surtout sur le projet d’un éventuel terrain d’entrainement, à Rochefort, pour quelques Archers, revenant de la Coupe d’Europe en URSS.

Plus tard, René Méder rencontre Daniel Pilard, Archer de Rochefort, sur le terrain, prêté par la Municipalité de Rochefort pour la pratique du Tir à l’Arc. Après quelques weekends de travaux, les piliers de la « cabane » et son toit sont érigés, le chemin principal pour descendre de la route de Bullion est creusé.

terrain1

Le terrain est alors équipé de 4 cibles FITA pour le Tir Olympique, à 90, 70, 50 et 30m, et d’une cible pour le Tir Field à 60 m (Ancienne dénomination du Tir Campagne). Il n’y a alors pas de cibles pour pratiquer le Tir Chasse (Ancienne dénomination du Tir Nature), car certains Archers ne veulent pas de cette discipline, avec des cibles animalières.


En 1979

Quelques Archers du club de Chevilly-Larue visitent le terrain, en vue de créer un lieu d’entrainement pour le Tir Chasse, discipline alors en pleine essor. La réponse fut négative de la part de Monsieur Vaugrenard et de certains Archers, qui ne veulent pas la présence de « Chasseurs » sur le terrain.
Celui-ci est plus ou moins abandonné jusqu’en 1981.

En 1981

Daniel Pilard et Gilbert Dubois finissent le gros de la cabane et installent de nouvelles cibles pour le Tir Field. René Méder rencontre Pierre Berger, nouveau membre, à l’occasion de travaux d’entretien du terrain (Déjà à l’époque …)


En 1982

Devant le peu d’activité et le manque de fréquentation du terrain, René Méder demande à rencontrer Monsieur le Maire de Rochefort en Yvelines, pour lui proposer ses services afin de remonter la section « Tir à l’Arc », au sein de l’Union Rochefort-Longvilliers.

Le 28 novembre 1982, lors d’une réunion sur le bilan des activités de l’Union, Daniel Pilard, qui n’avait plus le temps de s’occuper de la section, passa le flambeau à René Méder. L’activité reprit alors de l’élan, grâce en autre, à quelques Archers licenciés au club de Chevilly-Larue.
Le terrain retrouve alors une fréquentation régulière des Archers, venant débroussailler, restaurer la cabane, créer de nouvelles cibles pour le Tir Chasse et s’entrainer un peu…

terrain2


C’est ainsi qu’est née la Compagnie de Gui le Rouge, pour la pratique du Tir Chasse, à Rochefort en Yvelines.

logo lay les roses
Ce même mois de novembre, René Méder crée aussi, avec cinq de ces mêmes Archers et amis, Les Archers de L’Hay les Roses. Cette naissance commune, engendrée par les mêmes personnes, explique les forts liens d’amitié entre nos deux Compagnies, célébrés tous les ans lors de la Fête de la Famille.


Fin 1982

La Direction Départementale de l’Equipement entreprend les travaux pour le contournement de Rochefort par la route de Bonelles. La déviation coupant l’ancienne voie ferrée au sud du terrain de Tir à l’Arc, a permis d’avoir l’autorisation d’agrandir le terrain, jusqu’à la déviation. En contre partie, la limite nord du terrain sera le pont de la route de Bullion, qui sera ensuite comblé lors de la réfection de cette route.


En 1983

En février, l’Assemblée Générale de la section Tir à l’Arc est convoquée afin d’élire un bureau provisoire. Jean Pouguet, Président de l’Union Rochefort-Longvilliers, préside cette assemblée générale.

En mai, une seconde Assemblée Générale est convoquée pour élire le bureau définitif.
Sont élus :

Président : Jean-Louis Demarconnay.
Vice-président : Jean-Bernard Pouillot.
Secrétaire : Annick Bernin.
Trésorier : Daniel Pilard.

A l’occasion de cette réunion, René Méder annonce son départ à la retraite pour Aix en Provence.


1986
logo-roy-rene

Installé à Aix en Provence, et toujours animé par la promotion du Tir à l’Arc,
René Meder, avec cinq autres Archers de la première Compagnie d’Arc d’Aix créent une nouvelle Compagnie : Les Archers du Roy René. Cette Compagnie est aujourd’hui implantée sur la commune du Puy Ste Réparade.